docs.jmini.fr

Les docs Jmini

Les docs jmini regroupent mes notes personnelles plus ou moins détaillées que je souhaite partager. Compilations de liens, tutoriels, réalisations pense-bêtes, morceaux de codes...
Autant d’informations que je retrouve sur mon site et qui pourront vous être utiles. En savoir plus...



Publié par Jérémie Bresson dans les docs Jmini (http://docs.jmini.fr) à l’adresse (http://docs.jmini.fr/notes/mac-os-x-un-serveur-lamp).


Dernière mise à jour : Vendredi 23 mars 2007

Mac OS X : un serveur LAMP ?

LAMP :

Par définition, LAMP est un acronyme qui désigne la réunion sur une même plateforme de : Linux (système d’exploitation), Apache (serveur web), MySQL (serveur de base de données) et PHP (langage de script). Par définition donc, Mac OS n’est donc pas une solution LAMP, puisque Mac OS n’est pas un Linux. Néanmoins, Mac OS X est un UNIX (basé sur FreeBSD) et peut tout à fait servir de serveur web. Wikipédia propose le néologisme MAMP pour désigner de telle solution.

Cet article décrit comment installer un serveur Web sur la version normale de Mac OS X. Un tel serveur web peu notamment servir à faire des essais, ou alors comme serveur d’un intranet par exemple. Pour des besoins plus évolués, il faudrait certainement se pencher sur l’utilisation de MAMP avec Mac OS X Serveur (les principes de cet article doivent tout de même être vrais).

Cet article a été rédigé avec la version 10.4.9 de Mac OS X, mais cette procédure était déjà valable avec la version 10.2 et le sera certainement avec la version 10.5.

Apache :

Par défaut Apache est installé pour Mac OS X. Pour le lancer c’est très simple, il faut faire :

Menu Pomme > Préférence Système > Partage > Services

Dans la liste il suffit de sélectionner Partage Web personnel et de cliquer sur Démarrer.

Dès que l’on tape : http://localhost/ (ou http://127.0.0.1/) dans son navigateur, on obtient les pages du serveur Apache.

La racine du serveur web se trouve dans le dossier :

Macintosh HD > Bibliothèque > WebServer > Documents.

Il faut des droits d’administrateur pour modifier ce dossier.

Chaque utilisateur a la possibilité d’avoir son site internet. Il place alors ses pages dans le dossier :

Macintosh HD > Utilisateurs > Dossier personnel (la maison) > Sites

Les pages sont alors disponibles à l’adresse : http://127.0.0.1/~nom_dutilisateur/

Il faut bien faire la différence entre l’affichage d’une page HTML par le serveur web et directement dans le navigateur :

file:///Users/nom_dutilisateur/Sites/ma_page.html affiche le fichier

http://127.0.0.1/~nom_dutilisateur/ma_page.html affiche la réponse du serveur web. (qui dans ce cas est le même fichier)

Dans le cas d’un simple fichier HTML, il n’y a aucune différence, mais avec des fichiers php, dans le premier cas le fichier ne sera pas interprété (on verra les sources) alors que dans le deuxième cas on verra le résultat de l’exécution du script php.

MySQL :

Il est tout à fait possible d’avoir une base de données MySQL. Pour ma part j’ai choisi d’installer une solution toute faite proposée par ServerLogistics.

Elle a l’avantage de s’installer avec un simple fichier .pkg (utilisable avec l’installateur Apple) et propose un PreferencesPane (module pour les préférences système).

Note : Visiblement MySQL propose depuis la version 4.0.11 un paquet .pkg officiel à utiliser avec l’installateur Apple. A voir.

Documentation officielle : MySQL 5.0 Reference Manual : Installer MySQL sur Mac OS X

Emplacement du Socket MySQL

Récemment, j’ai rencontré un problème avec le Soket MySql. Il semblerait qu’il y ait un ancien et un nouvel emplacement :

  • Par défaut, Apache l’attend ici : /var/mysql/mysql.sock
  • Celui installé par ServerLogistics se trouve à l’ancien emplacement : /tmp/mysql.sock

Il faut donc modifier le fichier de configuration pour indiquer que l’on veut l’utiliser l’ancien emplacement. Le fichier de configuration est à l’adresse : /etc/php.ini

Voici comment modifier le fichier de configuration (lire également l’article sur l’édition des fichiers textes dans le terminal si vous n’êtes pas à l’aise avec son utilisation). Dans le terminal taper (il faut être administrateur) :

sudo nano /etc/php.ini

dans le fichier, il faut modifier la valeur de la variable mysql.default_socket. Il faut que la ligne soit égale à :

mysql.default_socket = /tmp/mysql.sock

Plus d’information sur ce changement sur le site d’Apple : améliorations de l’interaction Apache/PHP/MySQL.
(cela concerne la version serveur, mais le fonctionnement est sensiblement le même)

PHP :

Par défaut, PHP n’est pas activé. Il faut le faire en modifiant le fichier : /etc/httpd/httpd.conf

Il s’agit de décommenter (enlever un #) devant certaines lignes.

Lancer l’éditeur en tapant dans le terminal (il faut être administrateur) :

sudo nano /etc/httpd/httpd.conf

(en savoir plus : Éditer un fichier texte avec le terminal)

Les détails des lignes à modifier sont bien décrits dans l’article : xrings : Activer PHP sous Mac OS 10.2 (Copie de l’article au format pdf : xringsnet-activer_php.pdf)

Note : Par rapport à l’article, les commandes pico et nano sont identiques dans le terminal.

Voir aussi

Les mots-clés de cet article : , , ,

Cet article est dans la catégorie : Notes

Aucun commentaire pour “Mac OS X : un serveur LAMP ?”

Flux commentaires de ce billet - Adresse du trackback - Laisser un commentaire

Soyez le premier à laisser votre commentaire !

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont lus et modérés avant d'être publiés. Merci pour votre compréhension.


© 2007-2017 Jérémie Bresson | jmini.fr | Ce site est sous licence Creative Commons - en savoir plus